Nova’Touch

By
janvier 31st, 2013

novatouch

Nova’Touch est l’application mobile officielle de Novacel Ophtalmique. Elle est avant tout destinée aux opticiens.

Désireux d’apporter à vos clients un service de qualité à travers un outil moderne et pédagogique ? N’hésitez plus, Novacel vous l’offre.

 

 

google-play

LOGO-CNIL

Norme simplifiée n° 54 : Délibération relative aux traitements automatisés de données à caractère personnel mis en oeuvre par les opticiens lunetiers pour la gestion de leur activité professionnelle

21 Décembre 2006 – Thème(s) : Santé

J.O. N° 45 du 22 février 2007

Secteurs concernés

Santé, Optique-lunetterie

Responsable du traitement

L’opticien-lunetier responsable ou le directeur de l’organisme gestionnaire du centre d’optique

(par exemple : mutuelle)

Finalités

  • gestion de clientèle : fiche client, courriers et relances
  • édition des feuilles de soins et télétransmission aux organismes d’assurance maladie
  • gestion des fournisseurs
  • traçabilité des produits et des intervenants
  • gestion des prospects
  • enquêtes de satisfaction
  • établissement de statistiques

Utilisation exclue

prospection commerciale à partir des données de santé ou traitement permettant d’identifier le prescripteur

Données traitées

  • identité du client : nom, prénoms, adresse, numéro de téléphone, de télécopie, adresse électronique, date de naissance, code client
  • facturation : numéros de la transaction, de chèque, de carte bancaire, remises consenties, reçus, impayés, relances, soldes
  • numéro de sécurité sociale et taux de prise en charge pour l’édition des feuilles de soins et la télétransmission aux organismes d’assurance maladie obligatoire et complémentaire
  • santé : prescriptions, ordonnances, mesures d’adaptation, produits délivrés, dispositifs médicaux, données directement liées aux défauts optiques
  • prescripteurs : identité, n° d’agrément ou n° professionnel, spécialité
  • relation client : historique des achats, retour des produits, traçabilité (suivi) du circuit de vente du produit, correspondances avec le client et service-après-vente

Durée de conservation

5 ans puis archivage 15 ans

(sur support distinct et dans des conditions de sécurité équivalentes)

Destinataires des données

  • les opticiens-lunetiers du centre d’optique
  • les membres du personnel du centre d’optique pour les seules informations relatives à la relation avec les clients
  • le praticien prescripteur et les professionnels de santé intervenant dans la prise en charge du défaut optique, sur demande ou avec l’accord du client
  • les personnels des organismes d’assurance maladie obligatoire ( pour les seules données suivantes : l’identité de l’assuré, le numéro de sécurité sociale et le code des prestations servies)
  • le personnel des organismes d’assurance maladie complémentaire (pour les seules données suivantes : l’identité de leurs assurés, le numéro de sécurité sociale et les codes regroupés, les catégories des prestations effectuées)
  • le concentrateur dans le cadre des transmissions à l’assurance maladie obligatoire et complémentaire
  • les fournisseurs pour l’accomplissement de leurs prestations (pour les seules données suivantes : identité, déficience visuelle, produits commandés)

Information et droit d’accès

Un document affiché dans les locaux ou remis en main propre informant :

  • de l’identité du responsable du traitement,
  • de la finalité du traitement,
  • des destinataires des informations,
  • des modalités pratiques d’exercice des droits, en particulier du droit d’accès aux informations et d’opposition, sans frais et sans justification,
  • de l’utilisation possible de données d’identité relatives aux clients, à l’exclusion des données de santé, à des fins de prospection commerciale et de leur droit de s’opposer à une telle utilisation.

Sécurités

  • Mesures de sécurité physique et logique afin de préserver la confidentialité des informations et d’empêcher qu’elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers non autorisés.
  • utilisation d’un identifiant et d’un mot de passe, ou, de préférence, d’une carte de professionnel de santé (CPS) pour l’accès à l’application par l’opticien-lunetier responsable.
  • utilisation d’un identifiant et d’un mot de passe pour le personnel placé sous l’autorité de l’opticien-lunetier responsable, suivant leur fonction.
  • mise en place d’une messagerie sécurisée comportant un système de chiffrement fort pour transmettre des données personnelles de santé via le réseau Internet et d’un dispositif technique approprié mis à jour régulièrement (antivirus) afin de se prémunir des risques de captation des données.
  • un dispositif de traçabilité des accès aux traitements.

 

Hybride en vue

By
janvier 31st, 2013

Helios XX Light

Aussi protecteur qu’un masque, aussi léger qu’une paire de lunettes, le nouveau masque de Loubsol pourrait bien nous faire définitivement adopter le masque, même par beau temps.

Dessiné par Free Design, le bureau de design dédié aux nouveautés techniques de Loubsol, l’Helios XX Light porte bien son nom.
Avec seulement 60g, contre 110 à 120g, ce masque nouvelle génération se fait vite oublier. Ultra-plat, aucun bord ne vient limiter le champ de vision et ne dénature pas les couleurs..

Le micro double écran, développé avec Carl Zeiss, la rolls de l’optique, emprunte aux technologies de l’aéronautique et offre quelques particularités que les amoureux de glisse qui sortent par tous les temps apprécieront : déperlant, il est également vraiment anit-buée. Un astucieux système de micro-perforations assure la circulation de l’air sans laisser rentrer l’eau.
Même la mousse est high tech avec 4 couches étanches, dont la dernière est traitée contre les risques d’allergies et s’avère insensible à la crème solaire.
En version argent, il se fait encore plus discret s’adapte à tous les looks.

Existe en 4 couleurs et deux niveaux de protection : orange ou argent pour les fortes luminosités, bleu ou jaune pour les luminosités moyennes.

source : mensup.fr

 

Des scientifiques russes de la ville de Kemerovo ont conçu des lentilles uniques capables de soigner les yeux après des brûlures et des traumatismes. Ces lentilles ne connaissent pas d’analogies ni en Russie, ni à l’étranger, a annoncé à La Voix de la Russie la chimiste de la société Liomed.

Les brûlures entraînent souvent la cécité. C’est pourquoi ces lentilles est une vraie trouvaille pour les médecins :

« Les méthodes traditionnelles de traitement prévoient un lavage des yeux, ainsi qu’une mise des antibiotiques et des anesthésiques. Maintenant nous aurons une lentille qu’on pourrait appliquer immédiatement sur le lieu de l’accident ».

Ces lentilles uniques sont à même d’évacuer des matières brûlantes, des toxines et des virus grâce à une matière absorbante spéciale.

Les scientifiques ont testé plusieurs matériaux avant de trouver une formule heureuse de la matière pour les lentilles.

« Une lentille est faite avec un hydrogel capable d’absorber des substances toxiques de la superficie des tissus et de la cavité de l’œil », a expliqué la scientifique.

A l’heure actuelle les lentilles sont testées en laboratoire. Si les essais cliniques qui doivent durer quelque 18 mois sont couronnés de succès, les lentilles pourraient devenir un instrument obligatoire des secouristes, des médecins, voire des militaires sur les lieux d’accidents, de situations d’urgence et d’opérations militaires.

source : french.ruvr.ru

Logo-loubsol

l’entreprise Loubsol a été rachetée par un groupe normand, Batteur de Caen. Les 45 salariés du Haut-Jura ne devraient pas connaître de licenciements. Mieux, le lunettier devrait reprendre des gammes de Normandie.

Robert Clément a fondé Loubsol il y a plus de 40 ans à Saint-Claude, dans le Jaut-Jura. Cette entreprise s’est spécialisée dans les lunettes de sport et de montagne et dans les masques de ski. Aujourd’hui, la société emploie 45 salariés et réalise un chiffre annuel de 5 millions d’euros. Agé de 70 ans et sans repreneur, Robert Clément l’a vendue en décembre dernier.
L’acheteur est le groupe Batteur basé à Hérouville-Saint-Clair, près de Caen, qui fabrique des produits pharmaceutiques et cosmétiques. Sa distribution est assurée par des pharmacies, des para-pharmacies ainsi que des magasins de sports. Batteur est même le N°1 en France de la vente de lunettes-loupes et de lunettes solaires en pharmacies.
Ce groupe emploie 900 personnes et arrive à un chiffre d’affaires annuel de 160 millions d’euros.

Et ensuite ?

Jean-François Dobeli, qui vient de Batteur, a été nommé directeur général de Loubsol à Saint-Claude. Selon lui, ce rachat s’est déroulé dans les meilleures conditions entre deux sociétés, familiales, et à la même philosophie. Il assure que : « des gammes de produits actuellement fabriquées en Normandie seront dorénavant réalisées à Saint-Claude.L’entreprise restera à Saint-Claude, d’ailleurs Mr Clément y tient énormément, et nous avons le projet de développer le site et de créer des emplois. »

source : franche-comte.france3.fr

optometriste

En clôture du 32e congrès d’optométrie et de contactologie qui se tenait les 27 et 28 janvier à Paris, l’Association des optométristes de France (AOF) a plaidé pour une « indispensable réglementation » de la profession. Pour Philippe Verplaetse, président de l’AOF, « la France est l’un des seuls pays de l’Union européenne où l’optométrie n’est ni reconnue, ni réglementée ».

La France compte aujourd’hui 5 300 ophtalmologistes, mais, selon le rapport de l’ONDPS (Observatoire national de la démographie des professions de santé) de 2010, leur nombre va baisser de 19 % d’ici à 2015 et de 40 % à l’horizon 2020, accentuant encore les délais d’accès aux soins. « Cette situation sanitaire ne peut plus durer », assure Philippe Verplaetse. Le président de l’AOF dénonce la « solution inefficace » qui consisterait à augmenter le nombre d’orthoptistes, ceux-ci étant le plus souvent déjà employés dans les cabinets d’ophtalmologistes. Il met également en avant le fait que « sur les 50 actes les plus fréquents en ophtalmologie, les optométristes peuvent en réaliser plus de la moitié, au moindre coût ».

Organiser la délégation de tâches

Philippe Verplaetse rappelle qu’en décembre dernier, Marisol Touraine, ministre de la Santé, avait évoqué une possible délégation de tâches des ophtalmologistes vers les optométristes. « Une solution efficace » selon l’AOF dans la mesure où plus de 3 000 opticiens sont déjà qualifiés en optométrie. Ces professionnels ont « une répartition géographique très homogène », correspondant à celle de la population, et ils ont le plus souvent financé eux-mêmes leur formation, rendant cette solution économique.

L’AOF propose plusieurs mesures. Tout d’abord, une loi réglementant la profession, mais aussi la détermination avec les pouvoirs publics d’un numerus clausus fixant le nombre d’optométristes à former annuellement et leur répartition régionale.

lunette-mercedes

Mercedes-Benz Style se diversifie et s’attaque cette fois aux lunettes de vue et de soleil.

Créée en 2010, la branche Style de Mercedes commence à se faire connaitre après quelques coups d’éclat, comme le Yacht Silver Arrow ou encore l’aménagement de l’intérieur d’un hélicoptère. Créée pour être l’extension du design de la marque à des domaines extérieurs à l’automobile (comme le Peugeot Design Lab ou Porsche Design), cette collection propose également des meubles, mais aussi, et c’est nouveau, des lunettes! En effet, c’est au salon professionnel de l’optique Opti 2013 à Munich le week-end passé que Mercedes a présenté six paires de lunettes, équipées de verres fournis par le spécialiste allemand Rodenstock, qui a déjà travaillé avec Porsche entre autres.

Lunettes de soleil ou de vue, au choix

Les différents modèles mêlent lunettes de soleil et lunettes de vue. Star de la collection, la paire de lunettes MBS 1024 (photo) offre une monture alliant titane et pièces d’ornement mates, avec un discret logo de la marque sur les branches. Une version « Driver’s Edition » permet également d’associer à cette monture des verres correcteurs. Le fabricant précise aussi que grâce à l’utilisation d’acétate multi-couches, des associations de couleurs sont possibles sur les modèles de lunettes de vues de la marque.

Les prix n’ont pas encore été annoncés, mais les modèles seront disponibles très bientôt chez les opticiens européens.

source : news.autoplus.fr

%d blogueurs aiment cette page :