optical-center-mantes-buchelay

Optical Center, enseigne spécialisée dans l’optique et l’audition, souhaite que l’ensemble de ses boutiques soient dotées d’un corner dédié à l’audiologie d’ici fin 2013. Plusieurs audioprothésistes devront donc être recrutés : aujourd’hui, 190 magasins sur 350 proposent des services d’audiologie.

Laurent Lévy, président et fondateur d’Optical Center, commente : « Pour différentes raisons, de trop nombreuses personnes ne corrigent pas leur déficience auditive. En 2013, nous allons intensifier le développement [de ce service dans nos magasins, ndlr] afin de permettre à tous d’accéder à une bonne communication. »

Créé en 1991, Optical Center est aujourd’hui la cinquième enseigne d’optique et d’audition en France, avec un chiffre d’affaires de 376 millions d’euros.

source : lesechosdelafranchise.com

784px-Essilor_logo.svg

PARIS (Dow Jones)–Le numéro un mondial de l’optique ophtalmique Essilor (EI.FR) s’est déclaré jeudi « serein » dans sa capacité à réaliser « une nouvelle année de croissance et de rentabilité élevée », après une nette hausse de ses résultats en 2012 grâce au dynamisme de son marché et à une politique d’acquisition soutenue.

L’opticien a dégagé l’année dernière un résultat net en hausse de 15,5% à 584 millions d’euros. Un montant proche de celui visé par les analystes, qui avaient en moyenne anticipé un bénéfice de 589 millions d’euros, selon FactSet.

Le résultat opérationnel courant du fabricant de verres ophtalmiques s’est pour part apprécié de 19,5% à 594 millions d’euros, ce qui traduit un maintien de sa marge à 17,9% d’une année sur l’autre, conformément à ses objectifs internes.

Le chiffre d’affaires annuel d’Essilor a atteint 4,99 milliards d’euros, en hausse de 19,1% et de 14,5% hors effets de changes, grâce à un marché de l’ophtalmique dynamique car sous-équipé, notamment dans les pays émergents, et à une politique d’acquisitions soutenue. Les acquisitions ont contribué à hauteur de 9,3% à la croissance d’Essilor en 2012.

Lors de la publication de son chiffre d’affaires à neuf mois, le groupe avait une nouvelle fois confirmé son objectif de réaliser une hausse à changes constants de 12% à 15% de son chiffre d’affaires. La performance du groupe est conforme aux attentes, dans la mesure où le consensus s’attendait à un chiffre d’affaires annuel de 4,98 milliards d’euros.

– Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

source : bfmtv.com

kalivia

L’Autorité de la concurrence a estimé que le réseau mutualiste Kalivia n’avait pas enfreint les règles de la concurrence en mettant en place un réseau d’opticiens, dans un communiqué publié mardi.

Mis en place en 2010 par l’institution de prévoyance Malakoff-Médéric et l’Union Harmonie Mutuelles, le réseau est constitué d’environ 2.300 opticiens qui se sont engagés à une certaine modération tarifaire et à respecter certaines règles, en acceptant notamment le tiers-payant pour les adhérents mutualistes.

Opérant une sélection de ses fournisseurs, Kalivia a fait l’objet d’une plainte auprès de l’Autorité de la concurrence par une organisation professionnelle d’opticiens et deux fabricants de verres ophtalmiques qui contestaient « le caractère opaque et discriminatoire du processus de sélection ».

Mais l’Autorité a estimé que la part du marché de l’optique détenue par Kalivia n’était pas suffisamment importante pour causer une distorsion de concurrence et a estimé légitime que le réseau puisse opérer une sélection.

Les réseaux mutualistes sont critiqués par certains professionnels de santé et des opticiens qui leur contestent le droit de faire bénéficier les clients mutualistes de tarifs plus avantageux. Une proposition de loi (PPL) est en cours d’adoption au Parlement pour les légitimer. Elle a déjà été votée par l’Assemblée nationale fin novembre.

source :

Augmenter la notoriété de sa marque et la fréquentation de son point de vente avec les réseaux sociaux ? Décryptage des cas Afflelou et Kusmi Tea.

Rappelez-vous, c’était il y a près de 10 ans. Mark Zuckerberg alors étudiant était sur le point de lancer avec ses acolytes Chris Hughes (aujourd’hui patron du magazine The New Republic), Eduardo Saverin, Dustin Moskovitz et Andrew McCollum la plus grosse machine à tisser des liens au monde. Pensé pour les universitaires d’Havard, le réseau social est aujourd’hui au coeur des usages quotidiens d’1,06 milliards de personnes. Cette ascension vertigineuse a naturellement entrainé l’ouverture de bureaux aux quatre coins du globe pour se rapprocher des utilisateurs, mais surtout des annonceurs, principale source de revenus. Pour soutenir sa croissance en France, Facebook est d’ailleurs présent à Paris depuis 2008.

Au-delà de la monétisation de son audience, les équipes commerciales de Facebook se donnent pour objectif d’accompagner ces marques, associations et autres institutions dans leur approche communautaire. Ainsi, nos pratiques hasardeuses ont laissé place au fil des années à des actions bien plus maitrisées et professionnelles, faisant de Facebook un canal de communication indispensable.

facebook-branding-1024x385

L’un des principaux enjeux aujourd’hui est de comprendre et de mesurer le ROI des marques sur cette plateforme. Avec une hausse de 25% d’inscrits en un an et plus de 26 millions de français concernés, il n’y a pas à douter de la puissance de Facebook. En revanche quand est-il de son influence sur le comportement du consommateur qui sommeille en chacun de nous ? Voici quelques exemples inédits qui devraient nous permettre d’y voir plus clair.

Augmenter la notoriété de sa marque et la fréquentation de son point de vente

Penchons-nous sur le cas Kusmi Tea, maison de thé fondée en 1867 à Saint-Pétersbourg et présente à Paris depuis 1917. A première vue tout oppose cette marque âgée de 146 ans et la jeune plateforme sociale. Pourtant, en quête de notoriété et de trafic en point de vente, l’équipe e-Commerce de Kusmi Tea est parti à l’assaut de la toile pour convertir les adeptes de Facebook en consommateurs réguliers.

Elle a commencé par créer une Page Facebook pertinente et informative, mise à jour trois fois par semaine à l’aide d’informations-clés sur l’entreprise et sur les produits et saveurs proposés. Pour accélérer le processus de recrutement, Kusmi Tea a très rapidement publié des annonces concernant des évènements sponsorisés et des offres spéciales. Elle a ensuite lancé une campagne promotionnelle pour proposer à ses utilisateurs de bénéficier d’une remise de 15 % sur tous les achats réalisés au sein de son point de vente situé à Bordeaux. Pour promouvoir cette offre, la marque a donc utilisé l’outil «Offres» de Facebook et a «sponsorisé» deux de ses actualités : une première pour promouvoir l’offre et une seconde annonçant que des personnes avaient demandé l’offre.

Kusmi-tea-Presse-Citron

Dès qu’une personne utilisait l’offre, des actualités sponsorisées affichant le nom de la personne ayant bénéficié de la remise étaient publiées dans le fil d’actualité de tous ses amis, les invitants à devenir fans et à tirer parti de cette offre. En attirant les fans, qui étaient des amis des personnes ayant utilisé l’offre, Kusmi Tea a gagné de nouveaux fans susceptibles de s’intéresser à ses produits.

Avec un ROI estimé à 155 % et des clients acquis sur Facebook qui ont dépensé 28 % de plus que les autres clients, le résultat est plus que concluant. Pour Tatiana Lupart, Chef de projet e-Commerce « cette campagne a permis à Kusmi Tea d’acquérir une communauté de fans ciblés hautement susceptibles de s’intéresser à ses produits, pour un faible coût d’acquisition.» 

Le célèbre opticien ALAIN AFFLELOU, a quant à lui mis en place une opération Facebook afin d’atteindre un triple objectif. Il souhaitait dans un premier temps construire l’image digitale de sa marque, jusqu’alors peu présente, peu active et donc peu visible sur internet. Dans la continué, Alain Afflelou Opticien souhaitait constituer une communauté de fans qui comptait moins de 3 000 membres avant d’investir, alors que plus de 9 français sur 10 connaissent la marque. Enfin, cet investissement sur Facebook devait à terme créer du trafic qualifié en magasin.

ALAIN AFFLELOU a tout d’abord développé avec Ebuzzing une application du type Instant-Gagnant (les joueurs entrent dans le concours et savent immédiatement s’ils ont gagné ou perdu) avec 29 400 paires de lunettes optiques à gagner en six semaines. L’ampleur des dotations, la simplicité du jeu et son «ancrage métier»  inscrivent ainsi l’opération dans l’ADN de la marque. L’optimisation publicitaire d’Ebuzzing a ensuite permis d’identifier les cibles les plus « affinitaires » et d’exploiter ce ciblage en dirigeant un trafic qualifié vers la page Facebook de l’enseigne afin de générer des interactions.

ALAIN-AFFLELOU-Presse-Citron

L’intérêt de cette opération repose sur sa stratégie «Facebook-to-store». En effet, les gagnants ont un an pour retirer leur lot dans n’importe quel magasin ALAIN AFFLELOU OPTICIEN. Le dispositif permet donc une traçabilité de A à Z du client : de sa participation en ligne (données personnelles et opt-in) au retrait du lot en magasin et aux ventes additionnelles réalisées à cette occasion. A noter que tout au long de cette opération, la marque a investi dans des «Actualités Sponsorisées» pour cibler les amis des fans et des «Facebook Ads» pour atteindre des utilisateurs ayant des centres d’intérêts spécifiques.

Cette opération «Instant-Gagnant» a permis à ALAIN AFFLELOU de devenir en 6 semaines l’opticien français leader sur Facebook (mentions «J’aime» multipliées par 30) et de générer un important trafic qualifié en magasin. En 30 jours, 30% des paires gagnées ont été réclamées en magasin (plus de 8 800 personnes), sachant que 80% des personnes s’étant déplacées étaient de nouveaux clients. Cette réussite en fait un cas de référence des opérations «Facebook to store».

Outre les Facebook Ads et autres opérations du type «Instant-Gagnant» le réseau social dispose de quelques formats émergents tels que l’espace publicitaire de sa «Page de Déconnexion». Bénéficiant d’une forte visibilité, cet espace a hébergé entre autres une vidéo pour Orange Rockcorps qui a accumulé plus 145,000 vues pour un total de près de 5 millions de personnes exposées.

Avec l’essor du mobile qui concerne déjà 618 millions d’utilisateurs actifs de Facebook dans le monde, le «Mobile Target Block» se révèle être un format précieux qui allie à la fois impact et visibilité. Décathlon fait partie des marques qui ont déjà testé le dispositif. Avec sa campagne mobile de trois jours, ciblant exclusivement les français de plus de 21 ans, l’équipementier sportif fut exposé auprès de plus de 3 millions de personnes et a généré pas moins de 90.000 clics. Les chiffres sont très bons, même si le budget que nous ne connaissons pas, est très certainement important.

Facebook nous prouve donc que sa plateforme est aujourd’hui en mesure d’allier la Puissance qui caractérisait jusqu’ici les médias classiques tels que la TV et l’Efficacité, grâce au calcul du ROI de ses différentes campagnes publicitaires.

Le réseau social est un outil marketing de bouche-oreille – principale source d’influence des consommateurs. En sachant que 92 % des gens font confiance à leurs amis et que 47% seulement sont prêts à se laisser influencer par un discours publicitaire diffusé à la TV, dans les journaux et à la Radio, force est de constater que Facebook est l’endroit le plus légitime pour (re)créer du lien avec le consommateur.

Pour conclure, je vous propose un voyage dans le temps. Que dites-vous de retourner en 2004, année de lancement de Facebook et de découvrir à quoi votre profil aurait ressemblé si vous l’aviez lancé à l’époque ? Je vous invite à tester cette version originale du site internet «TheFacebook» pour mesurer le chemin parcouru par la firme ces 9 dernières années.

source : presse-citron.net

opsine

C’est avec plaisir que les Opticiens Lunetier Opsine présentent leur carte de massages soins du contour des yeux

Inédit, chez Opsine, les massages soins du contour des yeux et les conseils nutritionnels complètent les équipements optiques « classiques » pour apporter une réponse complète aux maux des clients.

Au programme:
PALMING, CLIGNEMENTS, MISE AU POINT ALTERNÉE, GYMNASTIQUE OCULAIRE, MASSAGES DOUX… Autant de techniques pour aider à détendre les muscles oculaires, regagner un bien-être visuel et embellir le regard dans un seul but: la bonne santé visuelle.

Marque innovante jusque dans son architecture, les 5 Centres de Santé Visuelle de la marque comptent chacun une salle de soins dédiée à la santé des yeux.

opsine-opticien.com

Tag Heuer Ayrton Senna : des lunettes pour une légende

3130561784_1_2_yIV0ZfKo

La tâche n’était pas facile, réaliser une collection de lunettes de soleil à la hauteur de l’icône qu’est encore aujourd’hui Ayrton Senna. Pourtant l’horloger suisse a remarquablement réussi son pari et nous le prouve en nous présentant sa superbe collection Tag Heuer Avant-Garde Eyewear Ayrton Senna.

Tirant son inspiration de l’univers de la Formule 1 – à l’époque d’Ayrton Senna –, ainsi que de la personnalité du champion brésilien, ce modèle de lunettes de soleil à un design vintage inspiré par les courses automobiles. Elles nous emmènent dans un monde de précision et de technique, comme le sont la compétition automobile et la haute horlogerie.

Dans le détail, ce très beau modèle Eyewear Ayrton Senna est doté de branches ajustables en acétate, l’avantage est donc que les lunettes peuvent s’adapter à toutes les morphologies. Le pont du nez est lui en élastomère micro perforé et nous retrouvons sur les verres des lunettes, la célèbre signature (faite au laser) d’Ayrton Senna.

Senna-NB

Cette superbe  paire de lunettes de soleil  devrait plaire à tous les fans du grand champion qu’était Senna et même aux amoureux de sport automobile. Petit plus, les bénéfices de chaque vente Tag Heuer Avant-Garde Eyewear Ayrton Senna seront reversés à l’Institut qui porte le nom de ce célèbre pilote brésilien. Cet institut ayant pour but d’aider les enfants défavorisés à aller à l’école.

senna

Interview Viviane Senna soirée Tag Heuer 2012

tagheuer.com

source : luxebytrendy

logo-happyview

Happyview.fr, l’opticien militant du Net, associé à Malentille.com, son site de vente de lentilles correctrices, est heureux d’annoncer sa participation à la plateforme de solidarité ZeGive avec une opération de micro-don lancée en janvier dernier.

Le choix de participer à un élan de solidarité.

ZeGive propose aux internautes qui le souhaitent, après avoir effectué un achat sur Internet, d’arrondir le montant de leur paiement à l’euro supplémentaire, voire plus. Il leur suffit pour cela de cliquer sur le bouton « Give », qui est affiché sur les sites partenaires juste après l’étape du paiement. Un peu comme ils « likent » sur Facebook, ici les internautes pourront encourager et aider une association ou une autre par leur don, aussi petit soit-il.

Comme chaque site Internet participant à l’opération, Happyview.fr a fait un choix et a sélectionné l’association « SOS Villages d’Enfants ». Chaque micro-don effectué sur http://www.happyview.fr va ainsi directement servir la cause des enfants, en France et dans le monde.

Sur chaque don, ZeGive prend une commission de 5% des sommes versées, commission plafonnée à un montant maximum de 2,99€ par don. ZeGive adresse à chaque donateur un reçu fiscal qui recense tous ses micro-dons de l’année, lui permettant de bénéficier d’une déduction fiscale à hauteur de 75 % du montant des dons.

Cette forme de micro-don, ultra simple, permet d’atteindre des personnes qui ne font pas de dons habituellement, un public plus jeune que celui des donateurs traditionnels, habitué à Internet et sensible à son rôle « social ».  Ainsi, sur une paire de lunettes de soleil Ray-Ban New Wayfarer à 88,90€ http://www.happyview.fr/lunettes-de-soleil-ray_ban_new_wayfarer-7714.html, l’internaute choisira de payer 90€, ce qui restera toujours moins cher qu’en magasin puisqu’Happyview.fr pratique des prix 30% moins chers sur les montures de grandes marques !

Happyview.fr et SOS Villages d’Enfants, deux entités en affinité sur plusieurs points.

La qualité :

· Happyview.fr, avec son équipe d’opticiens diplômés, est très soucieux de la qualité du service qu’il apporte à ses clients, et cela fonctionne puisque le site enregistre un record de plus de 99% de clients satisfaits* ! Moins cher ne veut pas dire de moindre qualité.

· SOS Villages d’Enfants a pour mission la prise en charge, par un accompagnement de qualité, des enfants sans soutien parental ou en risque de le perdre, en France et dans le monde. Son objectif est de permettre à chaque enfant d’avoir une vie de famille.

La solidarité :

· Happyview.fr, dès son lancement, a été solidaire des 3 millions de Français qui ne peuvent pas s’équiper en lunettes de vue, et leur permet d’y voir clair quels que soient leurs revenus, parce que bien voir est un droit pour tous.

·SOS Villages d’Enfants est solidaire de tous les enfants qui ne peuvent pas bénéficier du soutien de leur famille. Apolitique et non-confessionnelle, elle vient en aide à un million d’enfants dans le monde et fait appel pour cela à la solidarité et la générosité des donateurs.

cp_happyview-zegive-sos-v.e._final.003

Le bonheur :

·  Qui dit Happyview pense au bonheur le plus élémentaire de bien voir, mais aussi au bonheur du service client impeccable apporté par le site.

· SOS Villages d’Enfants donne aux frères et sœurs le bonheur de grandir ensemble et de connaître les joies d’une vraie vie d’enfant

« Pour Happyview.fr, il est important de participer à un élan de solidarité dont notre société a bien besoin aujourd’hui », déclare Marc Adamowicz, Président fondateur d’Happyview.fr « Notre choix s’est tout naturellement porté sur SOS Villages d’Enfants dont nous nous sentons proches des valeurs fondatrices et dont le travail sur le terrain porte ses fruits, comme le nôtre à une autre échelle. »

« Ce partenariat avec ZeGive et le site Happyview.fr va permettre à SOS Villages d’Enfants de gagner en visibilité et de toucher une nouvelle cible de donateurs, ce qui est précieux à une période de crise où les dons sont pourtant très nécessaires » commente Gilles Paillard, Directeur Général de SOS Villages d’Enfants. « C’est une nouvelle approche des dons en ligne, en lien avec la réalité économique et sociale d’aujourd’hui : une petite goutte pour un océan de solidarité. Nous comptons sur l’effet de volume généré par la puissance du Web pour faire de tous ces petits ruisseaux une grande rivière qui nous permettra de continuer à faire grandir dans un environnement de qualité tous ceux dont nous avons déjà la responsabilité et de répondre à de nouveaux besoins ».

* chiffre mesuré par un organisme indépendant, la société Ekomi.

A propos d’Happyview.fr

Happyview.fr est le 1er opticien sur Internet agréé par la Sécurité Sociale. Grâce à la distribution par Internet, cet opticien nouvelle génération offre à tous une alternative aux lunettes trop chères en proposant un large choix de lunettes de vue de qualité à des prix jusqu’à 4 fois inférieurs à ceux des opticiens traditionnels : une monture et 2 verres correcteurs à partir de 39 € tout compris. Happyview.fr propose à des prix accessibles plus de 1.500 modèles de lunettes de vue et de lunettes de soleil, dont de grandes marques (Ray-Ban, Lacoste, Dolce & Gabbana, Burberry, Ralph Lauren, Persol, Puma, Armani, etc.). Happyview.fr est lauréat 2009 du « Réseau Entreprendre Paris ».

Pour plus d’informations, découvrez les offres du site sur : http://www.happyview.fr

A propos de SOS Villages d’Enfants

SOS Villages d’Enfants porte une conviction : le monde ne pourra avancer apaisé que lorsqu’il saura offrir une vraie enfance à chacun des siens.  SOS Villages d’Enfants France est une association apolitique et non confessionnelle, créée en 1956 en France, à partir d’un concept né en 1949 en Autriche. SOS Villages d’Enfants accompagne des frères et sœurs dont la situation familiale grave nécessite leur placement. Elle permet aux fratries de grandir ensemble, dans un cadre de vie de type familial,  en s’appuyant sur une relation éducative et affective durable nouée avec une éducatrice familiale, la mère SOS. Cette dernière est membre d’une équipe pluridisciplinaire qui accompagne chaque enfant de manière personnalisée.

Dans le monde, la mission de SOS Villages d’Enfants s’est élargie. Elle mène également des actions de renforcement des familles et de prévention de l’abandon et au-delà de sa mission d’accueil d’enfants, elle développe des programmes pour favoriser l’accès à l’éducation, à la formation professionnelle et à la santé. SOS Villages d’Enfants France est membre de SOS Villages d’Enfants International, première ONG privée d’aide à l’enfance dans le monde :

·  présente dans 133 pays et territoires

· 80 000 enfants et jeunes accueillis dans 533 villages d’enfants SOS

· plus de 2 300 programmes sociaux, éducatifs et de santé

%d blogueurs aiment cette page :