24 Heures du Mans moto deux opticiens dans la course !

By
septembre 8th, 2012

Category: Evènements, Opticiens

Après avoir fait sensation aux 24 Heures de Barcelone, le team Scuderia Zone Rouge remet le couvert aux 24 Heures du Mans 2012 avec son étonnante Ducati Panigale 1199.

« Une Ducati Panigale ? Elle ne finira jamais une course d’endurance ! » Voici comment le team Scuderia Zone Rouge a décidé, comme un défi, d’inscrire au départ de ces 35e 24H du Mans la dernière arme de l’usine de Bologne. « Depuis 20 ans, aucune Ducati n’a passé le drapeau à damier », constate, amusé, le pilote Hervé Royer, à l’initiative de ce projet un peu fou en compagnie de son collègue Philippe Teissier, lui aussi opticien, pilote et ducatiste invétéré.
« À part une anecdotique 848 qui a fini le Bol d’Or il y a quelques années, aucune Ducati moderne, à moteur refroidi par eau, ne s’est lancée dans la fournaise d’une course de 24 heures. » Bien que le projet soit en partie soutenu par le Ducati Store de Bordeaux, le budget reste a priori assez limité. « On roule avec une machine quasi d’origine, à part le pot et quelques autres détails comme le réservoir de 24 litres ou le système de fixation des roues. »
Apparemment, la fiabilité est au rendez vous. « On a fait un galop d’essai aux 24H de Barcelone, que l’on a terminé en tête de la catégorie Open et à la 12e place du classement scratch. Deux bonnes raisons de venir se salir les pneus sur la piste du Mans ! »

Hervé Royer : s’adapter au bicylindre italien
Fort de deux participations aux Mans et déjà vu sur la grille de départ du Bol d’Or au guidon d’un 4-cylindres japonais, Hervé Royer a bien du mal à adapter son style de pilotage aux diktats de la belle italienne. « L’exploitation du moteur n’a rien à voir, avec beaucoup de couple à bas régime alors que cela s’écroule en haut. Et j’ai plutôt tendance à titiller la zone rouge, ce qui n’est pas des plus efficace. Une autre chose qui change, c’est l’énorme frein moteur, qu’il faut apprendre à apprivoiser. »
Partant du fond de grille (54e place sur 55 engagés), l’objectif pour l’écurie n’est sûrement pas de bien figurer au classement, mais juste de franchir le drapeau à damiers. « Même si la firme nous regarde du coin de l’œil, on aborde cette course motivés comme jamais, mais sans aucune pression. Cette année on termine, l’an prochain on cherchera la performance. »
Notons tout de même que cette Panigale n°82 est la 3e machine italienne inscrite au départ, loin derrière la RSV4 APRC n°6 du team Aprilia Le Mans 2-Roues. La plus en vue restant la MV Agusta n°16 du team Raffin, pouvant prétendre au podium en Open.
Pascal Percie du Sert – 08/09/2012


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :