Activue développe la lunette de bricolage pour voir de près

By
mai 2nd, 2013

Category: Lunettes

"Ce marché de masse concerne tous les bricoleurs de plus de 40 ans. Et avec le vieillissement de la population, il y aura de quoi faire...", souligne Yohann Charpenteau.

« Ce marché de masse concerne tous les bricoleurs de plus de 40 ans. Et avec le vieillissement de la population, il y aura de quoi faire… », souligne Yohann Charpenteau.

La petite entreprise aixoise de Yohann Charpenteau mise sur un copieux marché

Opticien de formation et ancien coureur cycliste professionnel durant quatre années, Yohann Charpenteau a le goût du challenge. Celui qui a couru sur le Paris-Roubaix, le tour de Suisse, et d’autres courses célèbres, s’est formé à l’optique car il était conscient de l’incertitude qui pesait sur son avenir à deux roues. Si aujourd’hui, à cause d’un emploi du temps chargé, il ne pratique plus le vélo, il ne manque pas d’idées.

En août 2009, il passe du deux roues aux deux verres et s’installe à son compte. L’opticien ouvre une boutique qu’il veut au plus proche de l’entreprise. Pour se démarquer, il tente diverses expériences et se lance, sans grand succès, dans les lunettes pour chirurgiens. « Je n’ai peut-être pas rencontré les bonnes personnes« , explique le jeune chef d’entreprise qui rebondit et se lance dans la conception de lunettes de sécurité adaptée à la vue, un peu sur le principe des lunettes de correction que l’on trouve dans les pharmacies. Voilà une solution qui devrait combler les bricoleurs dont la vue baisse en raison de l’âge.

« C’est une sorte de verre dégressif prémonté et vendu en grande surface, sans intervention d’un opticien. Ce marché de masse concerne tous les bricoleurs de plus de 40 ans. Et avec le vieillissement de la population, il y aura de quoi faire… », souligne Yohann Charpenteau.

La partie commerciale de cette aventure est l’affaire de Sylvain Mazelet, un ami d’enfance mais surtout un commercial de terrain avec lequel il s’est associé. C’est d’ailleurs lui qui a apporté le concept de présentation dans les étals des surfaces de bricolage.

Une petite entreprise qui voit loin

De marque Varionet, ces lunettes de bricolage transparentes et cerclées d’une monture vert fluo et gris ne passent pas inaperçues. Les verres sont fabriqués en France, la monture en Asie en raison de la capacité à offrir un tel volume de produits, précise le chef d’entreprise.

Conformes à la norme de sécurité, ces lunettes de bricolage sont vendues dans les magasins de bricolage au prix de 39,90 € et notamment dans une enseigne qui promet que chez elle « il y a tout ce qu’il faut ». Le produit a trouvé sa cible avec succès. De quoi donner une bonne vision d’avenir à Yohann Charpentau qui prévoit la vente de 100 000 paires par an avec une diffusion nationale, avant de s’attaquer au marché européen d’ici la fin de l’année…

Cette petite structure implantée sur le pôle d’activités d’Aix-en-Provence a généré deux emplois. La prévision est d’arriver à 7 emplois avant la fin de l’année.

Martine Debette

source : laprovence.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :