PHO50f0786c-c160-11e3-ac12-b3246f269c19-805x453

C’est l’un des clichés les plus marquants de la culture Web: une colline verdoyante, semée de petites fleurs jaunes, sous un ciel d’un bleu éclatant. Cette photographie, qui a servi pendant près de 15 ans de fond d’écran «par défaut» à Windows XP, restera sans doute gravée dans la mémoire de millions d’utilisateurs. Et alors que Microsoft vient d’annoncer que ce système d’exploitation ne serait plus mis à jour, la firme a posté sur YouTube une vidéo, touchante, revenant sur la petite histoire qui se cache derrière ce célèbre paysage.

Cette photographie, baptisée «Bliss» – «bonheur» en anglais – a été prise en janvier 1995, par le photographe américain Charles ‘Chuck’ O’Rear qui allait rendre visite à sa petite-amie. Au détour de sa route, dans le comté de Napa au nord de San Francisco, l’une des principales régions viticoles des États-Unis, il est frappé par la lumière qui tombe sur les collines et l’herbe, verdoyante après la pluie tombée. Le temps qu’il installe son matériel, des nuages ont commencé à s’amonceler dans le ciel. Quatre clichés suffiront à immortaliser ce que Microsoft n’hésite plus à présenter comme le paysage «le plus vu du monde».

Au début des années 2000 il est contacté par Microsoft, auquel il cède la photo sans avoir la moindre idée de ce que le géant de l’informatique compte en faire. Pour le photographe, c’est le sentiment de paix se dégageant du cliché qui aura séduit les ingénieurs. La photo a été souvent imitée, et de nombreux noms ont circulé quant à la localisation du paysage: France, Irlande, Suisse, Nouvelle-Zélande… Chuck assure que sa photo n’a pas été retouchée. Surtout, il se dit persuadé que toute personne de plus de 15 ans gardera toute sa vie en mémoire cette image, sans nécessairement se souvenir de son origine.

source : lefigaro.fr

r-VISION-FEMME-HOMME-large570

VISION – Vous avez dix sur dix aux deux yeux? Vous n’avez encore rien vu. En témoigne Ultimeyes une application disponible sur l’AppStore créée par un neurologue américain qui permet de booster la vision bien au-delà des normes habituelles.

Comme nombre d’américains, Aaron Seitz aime le baseball. Et qui dit baseball dit une balle lancée à près de 150 km/h, soit 400 millisecondes de vol entre le moment où celle-ci achèvera d’effleurer les bras du lanceur pour atteindre le batteur, qui n’aura pas davantage de temps pour déterminer où la frapper.

Autrement dit, les joueurs de baseball, les gardiens de buts au football ou encore les athlètes du biathlon ont tout à gagner d’une vision plus performante. Or, la vision n’est pas seulement dépendante de l’état des yeux, mais aussi du cerveau.

Entraîner le cerveau, pas les yeux

« Depuis dix ans, on sait qu’on peut entraîner le cerveau comme on entraînerait son corps, si l’on entraîne son cerveau correctement, à peu près tout ce que le cerveau sait faire peut être amélioré », a expliqué le chercheur au magazine en ligne Popular Mechanics.

Derrière cette assertion, un concept: la plasticité cérébrale. À force d’entraînement, nos cellules nerveuses se reconfigurent. Et les entraîner, c’est exactement ce que fait Ultimeyes en ciblant une zone bien particulière du cerveau, le cortex visuel.

La recherche a en effet montré que le cortex visuel fragmente les informations qui lui parviennent en petit paquets appelés les filtres de Gabor.

L’idée derrière l’application est qu’en confrontant directement l’œil avec de tels stimulus, le cerveau pourra les traiter plus rapidement et donc, à terme, permettre de voir encore plus loin.

Des résultats probants

Est-ce que ça marche? Étude scientifique à l’appui, la réponse est oui. Aaron Seitz a recruté 19 joueurs de baseball de l’équipe de l’Université Riverside, en Californie, avant de leur faire tester l’application.

Résultats: trente intervalles de vingt-cinq minutes d’utilisation d’Ultimeyes ont permis d’augmenter de 31% en moyenne, la distance à laquelle les joueurs voyaient correctement.

Ce qu’ont vu les joueurs de baseball en utilisant l’application (suite de l’article sous la vidéo):

Certains ont même atteint une vision de 20/7,5, ce qui implique qu’à une distance de 20 pieds (un poil plus de 6 mètres), ils voyaient aussi nettement ce qu’un individu doté d’une vision normale aurait vu à 7,5 pieds (2,28 mètres), bien au-delà du 10/10 français (les systèmes de mesures d’acuité visuelle anglo-saxons et français diffèrent).

Autant de performances testées à l’aide des habituels panneaux auxquels chacun s’est confronté chez l’opticien. Et si certaines personnes peuvent effectivement avoir une vision qui dépasse les 10 sur 10, cela reste rare. Ce qui ne rend l’efficacité de cette application que plus surprenante.

« Normalement, on se tient à 20 pieds (6 mètres), mais nos panneaux étaient conçus pour mesurer la vision à deux fois cette distance (20/10). Donc, on a placé certains des joueurs à 40 pieds (12 mètres) des panneaux, et ils pouvaient toujours lire les lettres sur les lignes. J’étais sous le choc », raconte le chercheur.

Marquer des points

Histoire d’enfoncer le clou, Aaron Seitz a fait jouer ses cobayes. Battes de baseball en main, il a pu constater que son application leur aurait permis de marquer suffisamment de points supplémentaires pour gagner environ 4 matchs supplémentaires au cours de la saison.

Improbable? Non. La neurologue Peggy Series de l’Université d’Édimbourg, qui n’a pas participé à l’étude ni au développement de l’application, estime que « ces résultats sont très similaires de ce qu’on a déjà pu prouver en laboratoire ». De quoi améliorer, également, les performances des joueurs de tennis.

http://ultimeyesvision.com/

source :huffingtonpost.fr

144-140122105159695-1-001

Deux ingénieurs rennais ont mis au point un outil numérique pour aider les opticiens à mieux conseiller leurs clients. Un petit plus qui peut faire la différence, en terme de relation clientèle.

Framesadvisor, c’est de la technologie numérique mise au service du marketing. Sur un marché devenu très concurrentiel. Selon la société d’études de marché GFK consumer, la France comptait, en 2006, 9 500 opticiens, pour 534 000€ de chiffre d’affaires par magasin. Aujourd’hui, ils sont plus de 11 400, pour 507 000€. Chacun cherche, dans ces conditions, à apporter quelque chose de différent, dans son offre commerciale. Cet outil proposé aux opticiens ambitionne de créer une « nouvelle expérience client ». Excusez du peu !
« Se démarquer du concurrent est un enjeu fort pour les opticiens », assure Christèle Arnoult, chargée de développement chez Seemecab, une jeune entreprise créée en 2011 par deux ingénieurs rennais, Morgan Bigot et Julien Cotteaux. Deux informaticiens rompus aux algorithmes et équations informatiques complexes… leur matière première pour créer de nouveaux outils, adaptés aux usages. « Framesadvisor permet de conseiller, évaluer et comparer pour aider le porteur de lunettes à choisir sa monture. Avec cet outil, nous avons clairement une ambition internationale. »

L’avis des opticiens

L’opticien prend une photo de votre visage, l’ordinateur propose alors un panel de montures possibles qui vous vont bien. La base du métier d’opticien en somme ! « Oui, il ne s’agit pas, d’ailleurs, de le remplacer mais de l’appuyer dans cette démarche de conseil, d’orienter le choix du client. » L’outil est garni d’ingénierie numérique, comme la détection automatique des critères morphologiques d’un visage, l’indexation dynamique de différentes typologies de montures. Un logiciel « apprenant qui permet de mémoriser les tendances, de comparer les critères, de restituer en temps réel les meilleures montures… » Pour construire et faire évoluer son invention, Seemecab a travaillé avec deux opticiens en chair et en os, à Rennes et à Nantes, « dont l’un est un créateur de lunettes ».

« Le client peut également partager son choix de monture avec des amis, des proches, via les réseaux sociaux », précise Christèle Arnoult. L’outil est accessible sur tablette ou sur borne en magasin, ou sur internet de chez soi, « pour une expérience client digitale très 21e siècle. » Seemecab précise qu’il ne « s’agit pas d’un logiciel d’essayage virtuel de lunettes mais d’un outil inédit de conseil ».
La petite entreprise rennaise, qui compte 7 collaborateurs et fait appel à deux doctorants de Rennes 1, a déjà fait ses preuves dans un tout autre domaine, le bâtiment, avec Archireport. Cette application, « accessible sur Applestore », permet aux architectes et autre maîtres d’œuvre de suivre et gérer plus efficacement leurs chantiers.
www.framesadvisor.com

source : entreprises.ouest-france.fr

Silhouette iMirror

By
décembre 4th, 2013

silhouette

Description

Try on Silhouette rimless glasses and sunglasses – with augmented reality.

Silhouette iMirror makes your screen a mirror. Thanks to advanced augmented reality video technology you can easily try on glasses and sunglasses any time and anywhere you like.

Have you ever wondered what you would look like wearing a new model of glasses or shades? That’s why we developed the Silhouette iMirror. Thanks to state of the art augmented reality video technology you can try on Silhouette eyewear, change shapes and colors and move freely.

Features:
* All Silhouette models in all shapes and colors
* Face tracking for natural movements just like in front of a mirror
* Save your look and share it with your friends

Essayez des lunettes et des lunettes de soleil avec la réalité augmentée.

Silhouette iMirror transforme votre écran en miroir. Merci à la technologie de réalité augmentée avancée, vous pouvez facilement essayer des lunettes et lunettes de soleil à tout moment et n’importe où vous le souhaitez.

Avez-vous déjà demandé ce que vous auriez l’air de porter un nouveau modèle de lunettes ou de nuances? C’est pourquoi nous avons développé le iMirror Silhouette. Merci à l’état de la technologie augmentée vidéo de la réalité de l’art, vous pouvez essayer de lunettes Silhouette, formes et couleurs de changement et se déplacer librement.

Caractéristiques:
* Tous les modèles Silhouette de toutes formes et couleurs
* Le suivi des mouvements naturels du visage tout comme devant un miroir
* Enregistrez votre look et le partager avec vos amis

logo_applestore

 

Lens Timer

By
octobre 17th, 2013
unnamed
Rappelez-vous – Les informations – Ordresouvenez-vous:
Vous portez des lentilles de contact et ne veulent pas se rappeler quand vous devez changer vos lentilles prochaine fois?La minuterie de l’objectif fait pour vous. Grâce au service intégré poussée, vous serez rappelé dans le temps de changer vos lentilles de contact.
Une fois configuré, vous pouvez donc «oublier» le temps de la lentille de l’alternance en toute sécurité.
! Pour utiliser ce service, vous devez avoir activé le service de notification push pour minuterie de Lens. !

ordre:
Commandez votre paquet de lentilles de contact, mais simplement vérifier avec votre professionnel des soins oculaires. Avec seulement deux clics, vous obtenez vos lentilles de contact livré avec facture.
Pour utiliser la fonction de commande, vous devez avoir un code Opticien à partir de votre opticien.

lens-timer1

lens-timer2

google-play

bbgrEspace Client BBGR

Avec l’application BBGR sur Androïd, vous pouvez accéder aux principaux services de l’Espace Client BBGR où que vous soyez et quand vous le désirez !

Cette application se compose de 7 modules :

Actualités
– Retrouvez toute l’actualité de BBGR

Suivi de commandes
– Suivez vos commandes
– Recherchez une commande
– Retrouvez tous les détails de vos commandes

Mes Statistiques de vente
– Suivez de façon précise votre activité commerciale
– Comparer vos ventes par rapport à l’année précédente

Programme de fidélité Le Carré
– Visualisez le détail de votre compte étoiles
– Parcourez les différents univers cadeaux
– Accédez au descriptif complet des challenges
– Découvrez les challenges à venir grâce au planning interactif

Chiffres du marché de l’optique
– Retrouvez tous les mois l’observatoire de l’optique de l’institut I+C

Mon Contact BBGR
– Accédez aux coordonnées de votre chef de secteur et de votre agence commerciale
– Utilisez les fonctionnalités associées aux coordonnées

Mon Compte
– Naviguez rapidement d’un compte à un autre sans vous déconnecter
– Recevez des notifications sur l’actualité, les challenges et vos commandes en temps réel

Conditions d’utilisation
Application réservée aux opticiens

 

unnamed

unnamed2

unnamed3unnamed4unnamed5

Téléchargeable sur Google play

google-play

 

Nova’Touch

By
janvier 31st, 2013

novatouch

Nova’Touch est l’application mobile officielle de Novacel Ophtalmique. Elle est avant tout destinée aux opticiens.

Désireux d’apporter à vos clients un service de qualité à travers un outil moderne et pédagogique ? N’hésitez plus, Novacel vous l’offre.

 

 

google-play

%d blogueurs aiment cette page :