Confidentiel : Patrick Robin investit dans Spy-commerce

By
mars 4th, 2013

Category: ebusiness

ecommerce

Le fondateur d’Opticien-Online, Laurent-Alexandre Tachon, s’associe à Patrick Robin et Johanna Ohayon pour permettre aux e-commerçant de surveiller leurs concurrents.

Permettre aux e-commerçants d’ajuster en permanence le prix de leurs produits en tenant compte de ceux pratiqués par leurs concurrents, telle est la mission que s’est assignée Spy-commerce, une solution de veille en SAAS que Laurent-Alexandre Tachon, fondateur et dirigeant de l’e-marchand Opticien-Online, a, selon nos informations, décidé de lancer.

Déçu par les performances des outils américains et anglais qu’il avait testés pour son site en 2010, il a alors commencé à développer son propre outil de veille, en gardant dans un coin de sa tête l’idée de le commercialiser une fois qu’il serait bien abouti. Un peu plus de deux ans plus tard, c’est chose faite et c’est en association avec Patrick Robin, président et fondateur de l’agence digitale 24h00, et Johanna Ohayon, qui devient PDG de la structure, qu’il lance Spy-commerce.

Pour l’utilisateur, il suffit de rentrer les URL de son site et celles de ses concurrents dans la plateforme. Laquelle se charge ensuite d’aspirer les différents catalogues puis d’associer les produits, en s’appuyant, au choix, sur plusieurs fonctionnalités : un algorithme de suggestion, une recherche live, le moteur de recherche de Google et le copier-coller d’URL. L’e-commerçant peut alors identifier ses produits les moins compétitifs ou comparer l’historique de prix d’une référence à celle de ses concurrents.

L’outil, outre l’évolution du prix, suit également celle du catalogue du concurrent, informant l’utilisateur des nouveautés lancées via des alertes e-mails dont il pourra déterminer la fréquence (quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle). Ils sont déjà 9 bêta-testeurs, parmi lesquels l’e-commerçant  de meubles design et contemporains, Uaredesign, à avoir testé la plateforme. L’équipe fondatrice ne manque pas d’ambition pour Sky-commerce visant un portefeuille de 100 clients et un chiffre d’affaires de près de 300 000 euros d’ici la fin de l’année. Pour y arriver la société compte recruter des profils techniques pour verrouiller son offre, avant de faire appel à des business developpers qui seront chargés d’aider Johanna Ohayon dans la commercialisation du produit. Un lancement à l’international est prévu à l’orée du second semestre 2013.

source : journaldunet.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :