Des lunettes qui traduisent en simultané

By
août 14th, 2012

Category: Insolite

Imaginez la scène: vous êtes en voyage et vous entrez dans un petit restaurant dont le menu est entièrement rédigé dans une langue que vous ne comprenez pas, sans la moindre image. Vous n’avez pas trop le choix… Vous pouvez partir et essayer de trouver un endroit qui propose des traductions françaises. Vous pouvez essayer d’entamer une conversation avec le serveur, qui ne parle pas non plus votre langue. Ou bien vous pouvez choisir au hasard dans le menu et en assumer les conséquences.

Figurez-vous qu’à l’avenir, il existera une autre solution, bien meilleure: la traduction en temps réel intégrée à vos lunettes. L’initiative est baptisée Project Glass. Will Powell, bricoleur et bidouilleur informatique d’origine britannique, a conçu une paire de lunettes qui peut (quoi que de manière approximative) projeter une traduction de votre conversation sur vos lunettes. Voici ce que cela donne, en vidéo:

(vidéo) Le projet d’un hacker propose la traduction en temps réel intégrée aux lunettes, avec une liaison Bluetooth et une application de traduction

Sur son blog, Will Powell explique comment il a procédé:

L’individu porte des lunettes Vuzix 1200 Star qui sont branchées sur le connecteur S-Vidéo du premier Raspberry Pi et un micro Bluetooth Jawbone qui se connecte à un appareil tel qu’un smartphone ou une tablette pour fournir une transmission audio nette avec annulation du bruit. Le micro Bluetooth retransmet sur le réseau ce que je dis et ce qu’il capte autour de moi. Ces informations sont reconnues et soumises à l’API de traduction de Microsoft avec une couche de mise en mémoire cache pour améliorer les résultats sur les phrases revenant fréquemment. Le passage par ce service d’API représente le plus grand décalage dans les sous-titres.

Une fois la traduction effectuée, le serveur renvoie le texte et les traductions qui sont récupérés par le Raspberry Pi qui commande l’affichage sur les lunettes et le téléviseur. Elizabeth utilise un micro-casque, mais elle pourrait utiliser également un Raspberry Pi, des lunettes et un micro Jawbone pour vivre la même expérience que moi.

La machine est élaborée à partir des composants suivants:

  • deux ordinateurs Raspberry Pi fonctionnant sous Debian Squeeze,
  • une paire de lunettes Vuzix 1200 Star,
  • un micro Jawbone,
  • un micro-casque,
  • un téléviseur,
  • un iPhone,
  • un iPad,
  • un transformateur.

Si la traduction n’a pas la qualité suffisante pour être utilisée dans un contexte militaire ou diplomatique, par exemple, où les traductions approximatives sont à bannir, elle pourrait épargner bien des déconvenues au commun des mortels qui veut juste éviter de commander du requin mariné.

source : smartplanet.fr


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :