ESSILOR : BoA dégrade à Neutre

By
juin 15th, 2012

Category: Business

Selon une source de marché, Bank of America Merrill Lynch a dégradé sa recommandation sur Essilor d’Achat à Neutre mais relevé son objectif de cours de 66 à 76 euros. Le broker a revu à la baisse son opinion à la suite du récent rally du titre : +34% depuis le début de l’année contre +20% pour le secteur en Europe. Le bureau d’études continue de penser qu’Essilor restera une valeur de base de long terme pour les investisseurs. Mais, il estime aussi que les fondamentaux et les perspectives du groupe sont désormais correctement intégrés dans le cours de Bourse.

AOF – EN SAVOIR PLUS

– Le potentiel du marché est très important : sur 4 milliards de personnes ayant besoin d’une correction visuelle dans le monde, moins de la moitié la corrige. Par ailleurs, le taux d’utilisation des valeurs ajoutées (antireflet, antirayures…) ne dépasse pas, en moyenne, les 20% à 30% des lunettes vendues ;

– L’activité du groupe bénéficie également de tendances de long terme avec le vieillissement de la population dans les pays développés, et les problèmes visuels qui en résultent, ainsi que la croissance des classes moyennes dans les pays émergents ;

– La stratégie dans le milieu de gamme va permettre à Essilor de se développer sur les nouveaux marchés émergents, où il accroît ses positions notamment par « maillage » au travers de partenariats ; cela peut aussi être un atout dans les pays développés en période de difficultés économiques ;

– La structure financière, extrêmement solide, procure au groupe une grande flexibilité lui permettant de mener des acquisitions et consolider ses parts de marché.

Les points faibles de la valeur

– Le titre, toujours à ses plus hauts historiques, est cher avec un cours qui représente plus de 22 fois les bénéfices attendus sur 2012. Par ailleurs, son rendement est faible, à moins de 2%.

– Les investisseurs sont très exigeants sur les perspectives de croissance affichées par la société ;

– Le groupe est encore peu présent dans les pays émergents. Ils ne représentent qu’à peine plus de 10% du chiffre d’affaires alors qu’ils comptent déjà pour les 2/3 de la demande mondiale en volume ;

– L’essor de la chirurgie ophtalmologique (qui concerne pour le moment plutôt les classes les plus aisées) pourrait venir peser sur l’activité des opticiens.

Comment suivre la valeur

– Apparenté au marché de la santé, la valeur est défensive : l’achat de lunettes, qui est à 90% un acte de renouvellement, peut être reporté mais non annulé ;

– Le groupe est soumis aux effets de change car il réalise une part importante de son chiffre d’affaires en dollar ;

– Les acquisitions, notamment dans les pays émergents, sont à surveiller ;

– Le groupe est facilement opéable car il ne possède pas d’actionnaire de référence et près de 91% de ses actions sont détenues par le public.

source : boursereflex.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :