Generali France va bientôt rejoindre un réseau de soins

By
novembre 21st, 2012

Category: Business, santé

L’assureur adhérera à un réseau de soin déjà existant. Il cherche en particulier à mieux encadrer les tarifs des opticiens. D’après un sondage, 6% des Français couverts à titre individuel veulent revoir à la baisse leur budget d’assurance santé.

Avec un temps de retard sur certains de ses concurrents comme AXA, Allianz, MAAF-MMA, Swiss Life ou Groupama, Generali France offrira lui aussi bientôt à ses assurés l’accès à un réseau de soins. Faute d’avoir la taille critique en assurance santé pour lancer le sien, le groupe, qui a réalisé 930 millions d’euros d’encaissements en santé l’an dernier, rejoindra une structure déjà existante. Il est en train d’arrêter son choix pour un démarrage prévu courant 2013, comme l’a annoncé lundi 19 novembre Yanick Philippon, son directeur du marché des entreprises collectives.

« C’était une nécessité pour nous afin de préserver le niveau de garantie offert aux assurés et de mieux encadrer les tarifs des professionnels de santé, en priorité sur l’optique », explique-t-il. Dans le cadre des réseaux de soins, les complémentaires santé passent des accords avec des opticiens, des dentistes ou des audioprothéistes afin de faire bénéficier à leurs assurés de meilleures conditions tarifaires s’ils vont s’équiper chez eux. Le prix d’une paire de lunettes achetée dans un magasin agréé peut ainsi être de 20 à 50 % moins cher, d’après un rapport de l’Inspection générale des finances. De son côté, le professionnel de santé est gagnant en raison du nombre de clients ainsi apportés. Au-delà des 500.000 personnes couvertes à titre individuel, Generali France va aussi proposer aux entreprises assurées chez lui d’utiliser ce réseau.

Contexte de hausse des prix

Cette initiative s’inscrit dans un contexte de hausse continue du prix de la complémentaire santé devenue, et de loin, le premier poste d’assurance des ménages. Chez Generali France, par exemple, le coût annuel moyen d’un contrat souscrit à titre individuel s’élève à 1.100 euros, soit plus du double du prix d’une assurance auto (460 euros) et quatre fois plus qu’une multirisque habitation (275 euros). Ces majorations atteignent toutefois aujourd’hui leurs limites, estime Yanick Philippon, qui décrit des clients cherchant à modifier leurs garanties. Comme d’autres, l’assureur s’est adapté à cette nouvelle donne en proposant désormais une offre modulaire « adaptée aux petits budgets ».

D’après un sondage réalisé par TNS Sofres pour Generali France, seuls 6% des Français couverts à titre individuels ont l’intention de revoir à la baisse leur budget d’assurance santé. La proportion est plus importante chez les personnes aux plus bas revenus, les jeunes et les familles.

Écrit par LAURENT THEVENIN
Journaliste

source : lesechos.fr


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :