Krys cherche la parade à la vente de lunettes sur internet

By
octobre 24th, 2012

Category: Business, Internet

Dix huit mois après son arrivée sur le net, Krys réfléchit à aller plus loin dans le e-commerce, a indiqué son directeur général Franck Deschamps, lors d’une conférence de presse mardi à Paris. « En 2020, environ 5% des ventes d’optique seront réalisées sur le web en France. Soit 500 millions d’euros. On ne pourra pas laisser ce marché aux non-opticiens », prévient le dirigeant de l’enseigne, numéro deux du marché français derrière Optique 2000.

Pour l’heure, sur la toile, Krys ne réalise que 300.000 euros des 687 millions d’euros de son chiffre d’affaires annuel. L’essentiel provient de la vente de lentilles de contact et de lunettes de soleil. « Et, le net n’est qu’un moyen de préparer la vente d’une lunette de vue dont les réglages seront assurés en magasin », observe Franck Deschamps.

Le groupe coopératif, qui exploite aussi les enseignes Lynx et Vision Plus, prépare cependant ses affiliés à cette révolution copernicienne. Krys vient d’embaucher une nouvelle directrice marketing, Marie-Frédérique Germain, ancienne de chez SFR, pour réfléchir à « l’approche multicanal » de l’enseigne aux 850 boutiques.

Cet automne, pour la première fois, l’enseigne signera une campagne de publicité à la télévision dont tous les spots mentionneront les prix de ses montures. Filmés par Patrice Leconte, Antoine de Caunes et sa fille, Emma, y vanteront leurs lunettes de soleil façon Ray Ban à 29 euros. L’acteur Lambert Wilson et le champion de natation Camille Lacourt se chargent de promouvoir les montures maison pour hommes à respectivement 130 et 90 euros.

Franck Deschamps se défend de parler prix pour contrer l’offensive discount des sites internet de ventes de lunettes. « C’est un effet du contexte économique », indique-t-il, en rappelant qu’après des décennies de croissance, le marché français de l’optique « arrivé à saturation » a reculé de 0,9% en 2011.

Des prix de 80% inférie urs sur le net

« Mais, cette tactique est bien entendu un effet web! », assure à Sipa Marc Adamowicz, co-fondateur du site Happyview.fr spécialisé sur les lunettes à partir de 39 euros. « Depuis trois ans, sur le net, sont arrivées toutes les enseignes aux prix bas. Mais les magasins n’ont eux pas modifié leur méthode de vente, leur système organisé de fraude à la mutuelle et leur prix faits à la tête du client », analyse Marc Adamowicz qui revendique des prix jusqu’à 80% inférieurs à ceux des magasins.

L’été dernier, sous l’impulsion de Sensee, site détenu par Marc Simoncini, les enseignes s’étaient livrées une bataille sans merci sur le prix de la Wayfarer, modèle phare de Ray Ban. Cet automne, elle devrait reprendre sur le marché des lentilles de contact. Happyview.fr vient de racheter malentille.com qui revendique 40.000 clients actifs. Sensee a lui racheté lentillesmoinscheres.com en mars 2011. « Nous ne sommes pas plus stressés que ça par les pure-players de la lunette », assure aujourd’hui Franck Deschamps.

source : nouvelobs.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :