Krys pourra donc rapatrier s’il le souhaite une partie de sa production en France et créer 30 emplois.

By
juillet 5th, 2012

Category: Business

Le conseil municipal de Bazainville laissera Krys créer des emplois

L’adoption d’une décision favorable à l’extension du site de l’opticien Krys a été discrètement votée le 26 juin dernier. L’opticien pourra donc rapatrier s’il le souhaite une partie de sa production et créer 30 emplois. Fin d’un Clochemerle qui avait défrayé la chronique.

« Le conseil municipal réuni le 26 juin dernier a donné son accord de principe pour la révision du plan d’occupation des sols de la zone où est implantée la société Krys. » C’est par ces quelques mots que le maire de Bazainville (Yvelines), Patrick Jaffry, a répondu à notre demande sur la situation du projet d’extension du site de l’opticien dans sa commune.

Début mai, l’affaire avait pourtant fait grand bruit. Un article pleine page de notre confrère du Parisien indiquait que lors d’un premier vote le conseil municipal s’était prononcé contre la révision du plan d’occupation des sols qui aurait permis d’augmenter la surface bâtie sur le terrain de Krys. Avec huit voix contre, sur un total de quinze, une courte majorité venait bloquer les projets de l’opticien.

La décision avait soulevé de vives réactions sachant que Krys voulait rapatrier en France une partie de sa production thaïlandaise et créer 30 emplois dans les Yvelines. Le vote remettait cet investissement en cause, faisant de Bazainville, un exemple emblématique du syndrome Nimby (« Not in my back yard« , en français « pas de ça chez moi« ). S’en était suivi une importante mobilisation des autorités locales en faveur de Krys. Qui n’a visiblement pas été vaine.

Contactée, la direction de Krys n’a pas souhaité répondre à nos questions. Dans un communiqué publié en mai dernier, l’opticien indiquait que « vu le volume actuel de production, Krys Group veut étudier la faisabilité et le bien fondé d’un projet d’agrandissement du site, projet qui sera proposé au conseil d’administration au deuxième semestre 2012« , rappelant qu’il s’agissait d’un « projet à l’étude pour 2013« .

La direction de l’entreprise est désormais fixée : elle pourra agrandir ses locaux si elle le souhaite. La balle est désormais dans son camp, les obstacles administratifs locaux sont levés.

source : usinenouvelle.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :