Le gouvernement veut réguler le prix des lunettes

By
octobre 29th, 2012

Category: Business

La tarification du prix des lunettes et des prothèses dentaires « doit être mieux encadrée », annonce la ministre de la Santé. Marisol Touraine estime que certains examens pourraient être réalisés par des orthoptistes ou des opticiens, sans passer chez l’ophtalmologue.

Après les dépassements d’honoraires des médecins, le gouvernement veut s’attaquer à l’optique et aux soins dentaires, les deux domaines où les renoncements aux soins pour raison financière sont les plus courants. « Les soins dentaires et optiques sont l’un des prochains chantiers du gouvernement », a annoncé Marisol Touraine hier dans le « Journal du dimanche », sans donner de calendrier précis. La ministre de la Santé estime qu’il faut d’abord « réguler le prix des lunettes et des prothèses dentaires. La tarification de ces produits doit être mieux encadrée. » Le prix des prothèses a été épinglé à plusieurs reprises, en particulier par la Cour des comptes. Une couronne en céramique coûte en moyenne deux fois plus cher qu’en Allemagne, un bridge en métal ou en résine, presque trois fois plus cher qu’outre-Rhin, ont observé les magistrats de la rue Cambon.

La deuxième annonce de Marisol Touraine risque de susciter une levée de boucliers des ophtalmologues. La ministre estime que « certains examens très précis pourraient être réalisés par les orthoptistes ou les opticiens », autrement dit sans passer chez l’ophtalmo. Cela permettrait, selon elle, de « diminuer les délais d’attente très élevés pour les consultations d’ophtalmologie ».

Réseaux de soins

La ministre rappelle enfin qu’elle est favorable au « développement des réseaux de soins et de magasins agréés par les mutuelles » pour faire baisser les prix. Les députés socialistes ont déposé une proposition de loi pour autoriser les mutuelles à opérer de tels réseaux, ce qui leur est actuellement interdit par la jurisprudence. Les fabricants de verres et les opticiens s’opposent vigoureusement à ce type de réseaux.

VINCENT COLLEN, Les Echos

 


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :