Les opticiens se lancent dans le massage des yeux

By
avril 11th, 2013

Category: Business, Opticiens

lm03_2113851_3_px_512__w_ouestfrance_
Opsine propose des soins de confort pour stimuler ou détendre les muscles liés à la vue. Ça fait du bien. Malgré les larmes qui mouillent parfois la pupille.
C’est nouveau. Et pas idiot. Les opticiens se lancent dans le massage des yeux. En prenant garde à ne pas marcher sur les plates-bandes des kinés, ostéopathes et orthoptistes : il ne s’agit pas de rééducation thérapeutique. Mais d’une simple détente. « Un soin de confort », précise François Nérot, opticien formé à cette technique chez Opsine, pionnier de la relaxation oculaire.La séance se déroule dans une cabine à la lumière tamisée. Installé dans un confortable fauteuil de relaxation, le client aux pupilles sensibles répond d’abord à une batterie de questions : des douleurs dans le front ? Les yeux qui piquent ou rougissent ? La vision qui se trouble parfois ?… Suit un test de mobilité, avec crayons devant les yeux, pour évaluer l’état des muscles. « On voit s’il y a des saccades, des crispations, des problèmes de circulation sanguine, de sécheresse oculaire, d’oxydation ou encore de difficultés pour la vision nocturne. »

Pressions toniques

Avant de se placer au-dessus du crâne de son client, l’opticien propose, en guise d’échauffement, quelques gestes d’auto-massage : relever et abaisser les paupières aussi lentement que possible, glisser le long des orbites et de la cloison nasale avec la paume de main, écarquiller et fermer les yeux aussi fort que possible, tapoter les paupières avec trois doigts, pour activer les micro-vaisseaux sanguins et « nettoyer » les poches… « Beaucoup de personnes âgées me disent que leur mère faisait ça contre les yeux qui piquent. On n’a rien inventé », sourit l’opticien.

En s’inspirant de « techniques orthoptiques », François Nérot propose ensuite pressions toniques ou palpations déstressantes. Sur ses doigts, une huile naturelle, « sans risque pour les femmes maquillées ou les porteurs de lentilles », précise le gymnaste du regard, capable, en deux temps, trois mouvements, de faire couler une larme bienfaitrice. « Il suffit d’agir sur les glandes lacrymales. »

Opsine, 7, bis, rue Saint-Charles et dans le centre commercial Sud, avenue Georges-Durand. Tél. 02 43 42 52 90 ou 02 43 84 01 88.


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :