Optic 2000 mise sur Lissac et Audio 2000

By
septembre 27th, 2012

Category: Business

En se diversifiant, la coopérative, leader en France, cherche à fidéliser ses clients.

Les temps changent chez Optic 2000, pas uniquement en raison de la fin de son partenariat de dix ans avec Johnny Hallyday. «Nous voulons être une enseigne plus citoyenne, en proposant notamment une offre de montures fabriquées en France», explique Didier Papaz, PDG du Groupe Optic 2000. L’annonce est révélatrice des nouvelles priorités de la coopérative, qui détient aussi Lissac et Audio 2000. Pour son enseigne phare, l’enjeu n’est plus de conquérir des clients, ni des adhérents opticiens, mais de les fidéliser.

«Les perspectives de développement des Optic 2000 sur leurs zones de chalandises sont limitées», reconnaît Yves Guénin, secrétaire général du groupe. Optic 2000 est devenu, en cinquante ans, la première enseigne de son secteur avec une part de marché estimée à 12,6%. Et même «la première enseigne non alimentaire par le nombre de points de vente», 1184 au total, soutient-elle. Mais la concurrence est rude: Krys vise la plus haute place du podium en 2020, alors qu’Optical Center, aujourd’hui cinquième, ambitionne d’être dans le top trois d’ici à trois ans.

Optic 2000 conserve pour le moment sa vitesse de croisière: en 2011, son chiffre d’affaires a progressé de 3,1%, trois fois plus que le marché (+1% en 2011, à 5,7 milliards d’euros). Une surperformance qu’il explique surtout par ses accords avec les mutuelles.

«Pour garantir la poursuite de notre croissance, nous avons des ambitions fortes pour Lissac et Audio 2000», annonce Didier Papaz. Optic 2000 accélère en effet sur la voie de la diversification, dans laquelle elle s’est engagée dès 1999. À cette date, le groupe a ouvert sa filiale suisse, toujours la seule (47 magasins). Mais elle avait surtout lancé Audio 2000, terrain sur lequel de nombreux concurrents l’ont suivi, dont Afflelou, Krys et Atol.

Doubler le parc

Audio 2000 compte 241 points de vente, mais un chiffre d’affaires relativement faible de 56 millions d’euros. «Nous devons dédramatiser la pose d’appareils auditifs: 4 millions de Français sont malentendants, mais seulement 900.000 d’entre eux sont équipés, explique Yves Guénin. Pour capter ces clients, les liens entre les réseaux sont intensifiés. Optic 2000 étant le spécialiste des verres progressifs, beaucoup de clients sont concernés et devraient être renvoyés vers Audio 2000. Et vice versa», poursuit le secrétaire général.

Deuxième axe de la diversification, la montée en puissance de Lissac. «Nous avons acquis cette enseigne plus haut de gamme en 2004, car nos opticiens souhaitaient ouvrir un deuxième ou troisième point de vente. Nous visons les 500 magasins», détaille Didier Papaz. Soit plus du double d’aujourd’hui: les 200 Lissac ont réalisé des ventes de 111 millions d’euros en 2011 (+ 23,6%). L’objectif reste donc de mailler le territoire, même à l’heure d’Internet. «Nos clients peuvent réserver leurs montures en ligne depuis avril, mais la prise de mesure et l’ajustement par un opticien restent indispensables», justifie Yves Guénin.

source : lefigaro.fr


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :