Optic 2000 vise 18 % de parts de marché en 2017

By
mai 23rd, 2014

Category: Franchise

475x291c_optic-2000-2

La coopérative d’opticiens (enseignes OPTIC 2000, Lissac et Audio 2000) et ses 2 213 points de vente a vu leur activité progresser de 9,3 % l’an passé, à 456 M€. Le groupe reste ambitieux malgré un marché à saturation.

Y-a-t-il trop d’opticiens en France ? A n’en pas douter selon Didier Papaz, Pdg du groupement Optic 2000, leader  du marché : « Il se crée ces dernières années plus de magasins (11 685 en 2013 selon GFK, ndlr) que le marché peut en absorber. L’optique est proche d’un seuil de saturation : il faut désormais s’attendre à davantage de fermetures que d’ouvertures. » L’activité n’échappe pas à la crise : après une baisse d’activité de 1 % en 2012, le secteur a encore reculé de 2,5 % l’an passé, à 5,82 milliards d’euros.

Dans ce contexte dégradé, Optic 2000 a présenté des résultats 2013 encourageants puisque le groupe a réalisé un chiffre d’affaires hors-taxes de 456 millions d’euros, en hausse de 9,3 %, pour un résultat net de 8 M€. La coopérative a accru son parc de magasins adhérents de 4,19 % pour fédérer 2 213 points de vente : 1 256 Optic 2000 (dont 55 en Suisse), ce qui fait de la chaîne le premier réseau non alimentaire en France ; 210 sous enseigne Lissac ; 273 Audio 2000 (audioprothèse) et 474 magasins indépendants adhérents aux quatre centrales d’achat du groupe.

Cette progression du nombre de magasins est toutefois directement liée à l’accord de participation passé en 2013 par Optic 2000 avec le réseau COI Synoptis (258 points de vente adhérents). Hors croissance externe, la progression du parc total est limitée à 0,56 %. L’enseigne Lissac a notamment enregistré le départ d’un gros franchisé exploitant 15 magasins.

D’ici 2017, Optic 2000 souhaite atteindre 18 % de parts de marché en France contre 15,5 % à ce jour. Le groupement coopératif travaille actuellement sur de nouveaux concepts magasins – refonte du parcours client, développement du digital… – qui concerneront Optic 2000, Lissac et Audio 2000, particulièrement dynamique l’an passé (15 ouvertures en solde net et un CA moyen par unité en croissance de 8,6 %).

Optic 2000 a par ailleurs tenu à réagir à l’enquête publiée par UFC-Que Choisir, laquelle fustige les fraudes à la mutuelle chez les opticiens, indépendants comme grandes enseignes. « La quasi-totalité des opticiens effectue au quotidien un travail professionnel et respectueux des règles au profit des consommateurs. Nous condamnons bien entendu les abus qui peuvent être démontrés et sommes tout à fait favorables à des sondages aléatoires en magasin. Nous sommes déterminés à lutter contre toutes les fraudes qui pourraient être découvertes au sein de nos réseaux et à les sanctionner avec fermeté. »

source : franchise-magazine.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :