Optique : « la vraie révolution, c’est la transparence ! », selon Marc Simoncini…

By
décembre 18th, 2013

Category: Business

l_lunettes-vue-opticien

Boursier.com) — La libéralisation du marché de l’optique est désormais en marche, alors que l’Assemblée nationale a entériné lundi soir des mesures allant en ce sens, dans le cadre de l’examen du projet de loi Consommation. Une avancée saluée par Marc Simoncini, le fondateur de l’opticien en ligne Sensee : « La loi régule le marché. Aujourd’hui, il n’y a aucune contrainte à la vente de lunettes on-line (…) nous voulions un encadrement », a-t-il fait valoir ce mardi au micro de BFM Business. « Il y avait une situation de rente économique, c’est la raison pour laquelle je propose qu’on réglemente ce marché », avait en effet déclaré lundi le ministre de la Consommation Benoît Hamon, sur RTL.

La transparence sur les prix : la vraie révolution

Pour Marc Simonicini, la loi ne changera rien pour le consommateur mais modifiera l’attitude des investisseurs qui peuvent désormais voir à plus long terme. « Notre projet démarre aujourd’hui compte tenu du cadre législatif « , s’est-il réjoui. D’ailleurs,  » l’immense majorité des clients continuera à acheter ses lunettes en magasin (…) Internet prendra une dizaine de pour cent si tout va bien… nous ne voulons pas remplacer les opticiens, qui sont légitimes », a-t-il martelé.

Justes prix

En outre, la vraie révolution, « c’est que l’on va donner la transparence totale sur les prix (…) l’optique c’est les télécoms au cube … c’est impossible de comparer les tarifs ! », a expliqué Marc Simoncini.  » Les magasins seront obligés de pratiquer les justes prix « , a-t-il encore ajouté. Selon une enquête de l’UFC Que Choisir largement diffusée, sur un équipement vendu, l’opticien dégage une marge brute moyenne brute de 275 euros, soit un taux de marge de 233%. Sur les verres, il grimperait même à 317%…

source : boursier.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :