Peek, une application qui exécute des examens ophtalmologiques

By
novembre 27th, 2013

Category: Technologie

peek-vision

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 285 millions de personnes dans le monde souffrent de déficiences visuelles diverses. Néanmoins, 80 % des déficiences visuelles seraient évitables ou curables. Une équipe de chercheurs a développé un kit pour smartphones afin de dépister les principales maladies ophtalmologiques chez les personnes ne pouvant s’offrir un diagnostic.

Permettre un diagnostic pour déceler les maladies ophtalmologiques

39 millions d’aveugles et 246 millions de personnes ayant subi une baisse de leur acuité visuelle, tels sont mes chiffres de l’OMS. Parmi eux, 90 % vivent dans des pays en développement et n’ont pas les moyens de se soigner, soit par manque d’argent, soit pour des raisons géographiques.

Pour offrir un diagnostic à ces populations, une équipe de chercheurs, réunissant des ophtalmologistes du Centre for Eye Health et le développeur d’applications pour mobile Golden Gekko, a développé Peek, un kit pour smartphone Android. Peek permet de réaliser des examens ophtalmologiques à travers un téléphone ; c’est donc le diagnostic qui se déplace lorsque les populations ne peuvent se déplacer pour un diagnostic.

Peek, un système d’examens complexes

Ce système peut réaliser différents examens complexes et tester l’acuité, le champ visuel ou encore la sensibilité au contraste et à la couleur. Peek peut aussi déceler la cataracte, zone opacifiée de l’oeil, et ausculter le fond de l’œil en faisant de l’imagerie rétinienne. Les données sont enregistrées sur le smartphone et peuvent être transmises immédiatement à des spécialistes pour effectuer des analyses.

Actuellement, une partie de l’équipe de Peek Vision est au Kenya pour tester le système ; le sac à dos des médecins est équipé d’un petit panneau solaire, afin de charger la batterie du smartphone lors des déplacements dans les zones reculées.

Parrallèlement, d’autres chercheurs cherchent à évaluer l’impact du froid extrême et de l’obscurité quasi permanente sur leur vision. Ceux-ci, membres de l’expédition « The Coldest Journey », traversent l’Antarctique pendant l’hiver austral, et ont emporté avec eux un kit Peek.

Les chercheurs espèrent développer cette application ; ils souhaitent permettre des examens sur la cornée et l’iris, et mettre au point un autoréfracteur pour mesurer la réfraction de l’œil. Après la vision, les chercheurs s’intéressent également au développement d’applications pédiatriques.

http://www.peekvision.org/

source :marocoptic.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :