Quelles sont les solutions qui s’offrent à vous pour corriger votre myopie ?

By
septembre 3rd, 2012

Category: santé

Vous voyez flou de loin ?

Vous êtes certainement myope.

Quelles sont les solutions qui s’offrent à vous pour corriger votre myopie ?

En premier lieu, les lunettes. Et lorsque celles-ci sont trop lourdes et inesthétiques, les lentilles représentent une alternative très intéressante. Enfin, au sortir de l’adolescence, la chirurgie de la myopie peut enfin permettre de s’affranchir de tout accessoire pour y voir plus net.

La myopie, c’est quoi exactement ?

Le myope voit flou de loin car son œil est plus allongé que la normale.

Résultat, lorsqu’il regarde au loin, l’image se forme en avant de la rétine, d’où une image floue.

En revanche, la vision de près n’est pas affectée.

Les lunettes et les lentilles au secours de la myopie

La myopie se corrige avec des lunettes ou des lentilles qui modifient l’écartement des rayons lumineux entrant dans l’œil de sorte qu’ils convergent exactement sur la rétine, rendant l’image nette.

Outre la contrainte de devoir porter des lunettes, les verres des lunettes ont la particularité d’être concaves, c’est-à-dire qu’ils sont plus épais sur les bords qu’au centre. Ainsi, selon le degré de la myopie, les verres sont lourds, très épais et inesthétiques. Ceci dit, grâce aux nouveaux matériaux, ces caractéristiques tendent à diminuer.

Les lentilles permettent aux myopes de s’affranchir de leurs lunettes aux verres épais. Très intéressantes aussi pour les activités sportives, les lentilles ont l’avantage d’agrandir le champ de vision qui était limité en raison des bords épais.

Du côté des inconvénients, le port de lentilles impose une manipulation délicate et le respect de règles d’hygiène stricte. Enfin, elles peuvent parfois s’accompagner d’une réaction allergique.

La chirurgie réfractive de la myopie, c’est quoi ?

Il existe plusieurs techniques qui permettent aux myopes de se débarrasser de leurs lunettes et de leurs lentilles.

Le choix dépend essentiellement du degré de la myopie, mais aussi de l’épaisseur de la cornée et de l’existence d’éventuels troubles visuels associés.

La chirurgie réfractive est aujourd’hui largement pratiquée et très sécurisée grâce à l’amélioration constante des techniques chirurgicales et des protocoles.

Attention toutefois, comme tout acte chirurgical, la chirurgie réfractive pour corriger la myopie n’est pas totalement dénuée de tout risque (infectieux essentiellement et effets secondaires), même s’ils restent faibles.

Peut-on opérer les deux yeux en même temps ?

Autrefois, la règle était de n’opérer qu’un seul œil à la fois. Aujourd’hui, avec les techniques de pointes dont on dispose, la majorité des chirurgiens opèrent les deux yeux en même temps.

Chirurgie de la myopie : quelles sont les techniques proposées ?

Trois interventions peuvent être proposées pour corriger une myopie :

  • Le laser Excimer de surface ou photokératectomie réfractive (PKR) : Le chirurgien transforme la courbure de la cornée en grattant sa surface et en modifiant son épaisseur avec le laser. La cicatrisation se fait en quelques jours. Il se forme un voile cicatriciel qui disparaît plus ou moins rapidement. Les résultats sont très bons en cas de myopie faible ou modérée.
  • Le Lasik standard : Le chirurgien découpe une lamelle de cornée à l’aide d’un petit rabot chirurgical appelé microkératome. Avant de replacer cette lamelle, il enlève au laser l’épaisseur de cornée nécessaire à la correction oculaire. On préserve ainsi la surface de la cornée. Par rapport au PKR, la cicatrisation est plus rapide, le résultat est plus précis, le temps de récupération est plus bref et on peut opérer les deux yeux le même jour. La correction est meilleure en cas d’’astigmatisme associé. Enfin, cette technique ne convient pas aux patients dont la cornée est très fine.
  • Le Lasik 100% laser : L’ensemble de l’intervention décrite ci-dessus est réalisé avec le laser, de la découpe de la lamelle (à l’aide du laser « femtoseconde ») au travail sur l’épaisseur. Cette technique est la plus précise et le risque de complication, déjà faible, est encore réduit. Il est possible de traiter les deux yeux en même temps.

La chirurgie réfractive de la myopie en pratique

  • Elle se pratique en ambulatoire. On rentre chez soi le jour même, après l’opération (mais il est interdit de conduire, il faut donc se faire raccompagner).
  • L’intervention est rapide et indolore.
  • Le patient n’est pas endormi, on applique uniquement quelques gouttes d’un collyre anesthésiant dans l’œil.
  • La chirurgie de la myopie n’est possible qu’à partir de l’âge de 18-20 ans, lorsque le défaut visuel est stabilisé au moins depuis 1 an, voire 1 an et demi.

Attention, il faut se faire opérer dans un centre (hôpital ou clinique) de référence, où exercent des professionnels spécialisés, aguerris aux techniques les plus innovantes. Renseignez-vous sur le nombre d’opérations pratiquées chaque année dans le centre et par le chirurgien, ainsi que sur le niveau d’équipement.

L’intervention est-elle remboursée ?

Considérée comme une chirurgie de confort, l’intervention n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie. Mais de plus en plus de mutuelles remboursent une partie sur la base d’un forfait.

 


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :