SeeMeCab : une application pour vous aider à choisir vos lunettes

By
octobre 15th, 2013

Category: Lunettes, Technologie

JUST START ME UP – #1 SeeMeCab : première pépite du concours organisé par Le Figaro, cette start-up bretonne se spécialise dans le développement d’applications pour les opticiens et les professionnels du bâtiment. Rendez-vous chaque mardi pour découvrir une nouvelle start-up.

PHO987bd5ea-34b2-11e3-95fe-3bac7a191126-805x453

Le principe

Chez SeeMeCab ,le tactile est roi. Cette start-up basée à Rennes se spécialise dans le développement d’applications pour tablettes et smartphones à destination des professionnels, plus particulièrement les opticiens et les architectes. Les deux produits phares de SeeMeCab sont ArchiReport et FramesAdvisor. Le premier offre aux architectes une gamme de produits sur tablettes afin de faciliter le travail sur les chantiers. Lancée en 2012, l’application compte aujourd’hui 1400 utilisateurs dans 20 pays différents. «Nos clients gagnent un temps fou, entre 30 et 45 minutes», affirme Morgan Bigot, co-fondateur de SeeMeCab. Fort de ce succès, la start-up s’attaque à présent au domaine de l’optique avec l’application FramesAdvisor. Ce logiciel pour iPad peut analyser la forme d’un visage afin de déterminer quelle monture de lunettes est la plus adaptée pour lui. Outre de guider les clients dans le choix de leurs lunettes, l’application permet aussi d’améliorer la communication avec l’opticien. «Il y a un petit côté science-fiction pour le client», explique Morgan Bigot, «et cela permet à l’opticien de se différencier de ses concurrents.» FramesAdvisor est encore en phase de test chez des opticiens bretons et devrait être mise en vente au début du mois de novembre.

video_frame

 

Les origines

À l’origine de SeeMeCab, il y a deux amis: Morgan Bigot et Julien Cotteaux. Ces deux développeurs indépendants reçoivent en 2008 une aide d’Oséo, établissement public qui soutien l’innovation des PME en France. Le but: financer une étude de marché afin de déterminer quel secteur a le plus besoin d’applications mobile. SeeMeCab lance alors son premier produit à destination des opticiens en 2011: Eva Optique. L’application permet aux clients d’essayer virtuellement une paire de lunettes grâce à un appareil qui prend des photos du visage sous trois angles. Le projet est nominé au Silmo d’Or 2012, qui récompense l’innovation dans le domaine de l’optique. Il sera finalement abandonné par SeeMeCab à cause de son coût trop élevé. Mais la start-up décide de persévérer le secteur de l’optique, dont elle a compris les besoin, ainsi que celui de l’architecture. En 2012, SeeMeCab est lauréate du Réseau Entreprendre Bretagne .

Et après?

Pour ce qui est de son avenir, SeeMeCab ne voit pas flou. Grâce aux revenus des ventes d’ArchiReport et de ses prestations extérieures, le chiffre d’affaires de la startup bretonne a doublé en un an. Ce mois-ci, elle lance deux nouvelles applications dans le domaine du bâtiment: ArchiOPR, pour la gestion des réserves de chantiers, et DiagReport, pour les métiers de diagnostic. Enfin, SeeMeCab sera présent au salon international de l’optique International Vision Expo en 2014, à New York. Le but: présenter FramesAdvisor à des investisseurs étrangers et chercher des partenariats avec des des grandes maisons de l’optique.

» Canidater à Just Start Me Up

source : etudiant.lefigaro.fr

 


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :