Thierry Lucasson, directeur franchise Générale d’Optique

By
juin 30th, 2014

Category: Franchise

entretien_503

«Le réseau de franchises est en pleine croissance : Générale d’Optique a ouvert 29 magasins franchisés en 2013 et 12 depuis le début de l’année.»

Beaucoup d’acteurs et d’observateurs du marché s’accordent à dire qu’il y a trop de magasins d’optique (environ 12 000) en France. Comment parvenir à se différencier et à préserver ses niveaux d’activité ?
Cela fait plusieurs années que l’on dit qu’il y a beaucoup de magasins d’optique, cette croissance impactant le chiffre d’affaires moyen par point de vente. Cela étant dit, la concurrence ne nous effraie pas ! Le marché va en effet se réguler au profit des acteurs qui sauront se différencier de par leur politique commerciale pour gagner des parts de marché. Encore plus dans une période incertaine puisque le métier d’opticien bouge très vite entre les évolutions législatives à venir et les appels d’offre générés par les mutuelles.
Dans ce contexte, Générale d’Optique s’en sort bien : le réseau franchise a enregistré une progression d’activité de 6 % en 2013 à surface comparable. Cette année, nous étions à +9 % à fin mai. Ces résultats sont d’abord le fruit d’une politique commerciale forte et d’un niveau de service élevé suivis par tous, succursalistes et franchisés. Nous sommes en particulier les seuls à faire choisir aujourd’hui la deuxième paire sur l’ensemble de notre offre optique.
Le positionnement historique de la marque est clairement identifié : Générale d’Optique est une enseigne militant pour le prix juste avec une politique de prix bas sans concession sur la qualité au travers de ses marques exclusives et de ses produits stylés. Nous ne sommes pas des discounters.

Quelle est l’envergure de votre réseau de distribution en succursale et en franchise ? Quelle est votre stratégie d’implantation ?
A date (mi-juin, ndlr), Générale d’Optique compte 322 succursales et 185 franchises. Depuis quelques années, le rythme de développement de l’enseigne est tiré par la franchise dans la mesure où  la chaîne est déjà bien implantée en propre dans toutes les grandes zones du territoire.
Le réseau de franchises est, lui, en pleine croissance : nous avons ouvert 29 magasins franchisés en 2013 et 12 depuis le début de l’année à Arras, Beaugency, Bain-de-Bretagne, Bastia, Riom… Une dizaine d’autres suivront sur le second semestre dont Nevers, Beaune etc.
Nous sommes aujourd’hui plutôt positionnés sur les zones de périphérie en retail park, qui concentrent environ 80 % des projets. En plus de leur attractivité en termes de coûts d’investissements et de valeurs locatives, ces pôles de consommation sont de plus en plus plébiscités par la clientèle, qui peut y trouver l’ensemble des marques tout en stationnant aisément.

Quels sont les profils d’entrepreneurs franchisés qui rejoignent Générale d’Optique ? Quel est l’investissement requis par projet ?
En interne, la multifranchise est un axe fort de notre recrutement. Nous accompagnons volontiers les partenaires déjà en place pour ouvrir un deuxième voire un troisième magasin. Les intrapreneurs issus du réseau succursaliste – collaborateurs et directeurs de magasins désireux d’entreprendre à leur compte avec la marque – sont très intéressants car ils connaissent la politique commerciale et réalisent souvent d’excellents résultats une fois devenus franchisés.
Générale d’Optique recrute également des entrepreneurs extérieurs, qu’ils s’agissent d’opticiens indépendants ou d’opticiens diplômés primo-accédants voulant ouvrir leur propre point de vente avec l’appui et l’accompagnement de l’enseigne.
Pour un projet de retail park en franchise, un candidat doit tabler sur une enveloppe d’investissement – variable selon l’emplacement – de l’ordre de 350 000 euros pour un magasin de 150 m², le format idéal pour le concept.

source : franchise-magazine.com


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :