Xavier Christin, le phénomène optique

By
avril 4th, 2013

Category: Lunettes

Des lunettes de natation pour Roxana Maracineanu au masque de ski ou de VTT de Jérôme Schandené en passant par des lunettes de glacier pour chiens d’avalanche, le Bitschwillerois Xavier Christin réalise des prototypes pour sportifs très en vue.

Xavier Christin crée et façonne des modèles uniques de lunettes adaptées aux problématiques de chaque discipline sportive. Photo Denis Sollier

Xavier Christin crée et façonne des modèles uniques de lunettes adaptées aux problématiques de chaque discipline sportive. Photo Denis Sollier

L’image de Roxana Maracineanu pleine d’incertitude, scrutant le tableau d’affichage avant qu’une paire d’yeux tout ronds n’exprime sa stupéfaction à la lecture d’un verdict accordant la victoire, n’a laissé personne insensible à la fin des années 90. À commencer par Xavier Christin (56 ans), lunetier depuis plus de vingt ans chez Nageleisen, originaire des Rousses dans le Jura et domicilié à Bitschwiller-les-Thann.

« La première fois que je l’ai vue et qu’elle m’a décliné son nom, je pensais avoir à faire à la sœur de la championne de natation , raconte Xavier Christin. P our moi, une championne du monde, ça devait être beaucoup plus grand… » À défaut d’être impressionné par le bagage physique de la nageuse, le Haut-Rhinois est d’emblée comblé par la simplicité que dégage Roxana. Cette dernière lui confie son problème de vue dans l’eau et le défaut des lunettes de natation, qui n’offrent pas une bonne vision périphérique. Or, dans sa spécialité, la nage sur le dos, il était capital de garder ses adversaires à l’œil sans avoir à tourner la tête. « Ce qui m’intéresse dans mon boulot, c’est quand il y a une problématique et qu’il faut trouver une solution , avoue Xavier Christin. Pour Roxana, j’ai équipé de verres correcteurs la coque de lunettes de natation classiques et j’ai poli les côtés pour permettre une meilleure vision latérale ».

Les commandes ne se limitent pas qu’à la natation. Le lunetier a ainsi adapté des lunettes de glacier pour les chiens d’avalanche. Et Gérard Holtz, lui a demandé de lui fournir des lunettes d’autrefois pour marquer le centenaire du Tour de France cycliste (en 2003) retraçant le parcours de 1903 en tenue d’époque. À chaque fois, Xavier Christin fait de la recherche avant d’affûter ses outils. « Pour les lunettes de 1903, je me suis documenté et j’ai cherché dans les archives du Tour le modèle utilisé à l’époque , raconte le lunetier. Il s’agissait d’un modèle de lunettes cyclistes demi-loup à verres plats qui a nécessité des composants de l’époque tels que le métal, puisque l’aluminium n’était pas encore exploité, le cuir, le fil de lin, le caoutchouc, le verre plat ». Dire que le modèle était réussi tient du plus bel euphémisme… À l’arrivée, après 2300 kilomètres, Gérard Holtz s’est fait faire un tableau-souvenir pour conserver le maillot, les boyaux et les lunettes !

La Formule 1 au service du ski et du VTT

Plus récemment, c’est le skieur Jérôme Schandené, également descendeur à VTT, qui a fait vibrer la fibre créative de l’artisan. « Jérôme, originaire de la vallée de Munster, a fait partie du groupe Coupe d’Europe de l’équipe de France des années 90 , poursuit Xavier Christin. On s’est rencontré à L’Alpe d’Huez, où il vit, et il m’a parlé du souci de buée que rencontrent les skieurs et de projection de terre et de boue qui occulte la vision du vététiste ». À mi-chemin entre le génie qui fait chauffer ses méninges et l’orfèvre qui manipule ses pincettes, Xavier Christin a fini par trouver la solution. « La buée résulte de la différence de température, entre l’intérieur et l’extérieur du masque, que tu ne peux empêcher , explique Xavier Christin. Un traitement qui supprime la goutte d’eau, ça n’existe pas. Il y a des films qui peuvent étaler la goutte mais l’idéal consiste à favoriser la ventilation. L’idée était de faire un prototype en réalisant une « compil » entre le masque du skieur, la visière de casque et les lunettes de vélo. Il faut utiliser une surface cylindrique plutôt que sphérique permettant l’application de différentes couches d’un film protecteur que le skieur ou le vététiste arrache pour enlever la saleté qui le prive d’une bonne vision. C’est le même principe qui est utilisé en Formule 1 ».

Meilleur ouvrier de France en 1997, Xavier Christin est quelque part, dans son art, un champion prédestiné dans l’optique de la performance.

À DÉCOUVRIR. Dans le cadre des Journées Européennes des Métiers d’Art, à l’affiche les 5, 6 et 7 avril, Xavier Christin sera à l’oeuvre, en public, chez Optique Nageleisen, rue des Trois Rois, à Mulhouse.

source : lalsace.fr


You must be logged in to post a comment.

%d blogueurs aiment cette page :